PE315126 (1).jpg

Une enquête confirme l’absence totale de bois abattu illégalement dans la chaîne d’approvisionnement de IKEA

Spreitenbach - 2-10-2020 | Entreprise

Au printemps 2020, l’ONG britannique Earthsight a accusé IKEA d’avoir utilisé dans sa chaîne d’approvisionnement du bois abattu illégalement en Ukraine et en Roumanie. Le magazine Kassensturz de la SRF 1 en a fait état lors d’une émission spéciale diffusée le 23 juin 2020, et récemment le Bruno Manser Fonds a également fait écho de ces accusations. IKEA a donc rapidement lancé une enquête exhaustive dont les résultats viennent d’être communiqués. Ils indiquent clairement que seul le bois abattu légalement est utilisé dans la chaîne d’approvisionnement de IKEA. IKEA prend donc acte de ce résultat avec satisfaction.

Deux enquêtes au total ont été menées par des experts: une en interne ainsi qu’une externe menée par Legallis Ukraine Limited Liability Company (Legallis LCC). Dans le cadre de la procédure interne, IKEA a vérifié tous les processus et documents existants entre les fournisseurs et l’entreprise. Les investigations ont assuré la traçabilité de plus de 10'000 inscriptions et documents afin de garantir l’origine et l’exactitude de toutes les indications mentionnées sur les produits. Pour ce faire, IKEA travaille avec le Wood Tracing System, dans lequel l’origine et toutes les informations complémentaires sur les bois sont enregistrées. Ceci permet à IKEA d’assurer la traçabilité totale de l’origine du bois et l’accès aux informations permettant de déterminer quel fournisseur travaille avec quels types de bois. 

En parallèle, l’enquête externe indépendante a été réalisée sur place par le tiers Legallis LCC. La visite de dix sites différents a été effectuée pour s’assurer avec certitude que l’abattage se déroulait strictement dans les limites des zones forestières réglementées et prévues à cet effet. Les résultats des deux enquêtes n’ont donné aucune indication supposant que du bois abattu illégalement serait entré dans la chaîne d’approvisionnement de IKEA. Cependant, les enquêtes attirent l’attention sur l’interprétation contradictoire de la loi en ce qui concerne l’abattage pendant la période dite de silence. La période de silence est la période où les animaux doivent être le moins dérangés et où les activités telles que l’abattage et la chasse sont donc limitées. IKEA soutient donc les mesures prises par le FSC (Forest Stewardship Council) pour résoudre le problème et s’attaquer à la question de la législation contradictoire.
IKEA Suisse se déclare donc satisfaite qu’à l’issue de ces enquêtes, les reproches d’Earthsight et du Bruno Manser Fonds s’avèrent sans fondement. 
 
Aucune tolérance en cas d’infractions
IKEA confirme ne pas utiliser de bois abattu illégalement dans ses produits. Les directives de l’entreprise à cet égard sont sans ambigüité. Si des infractions à ces directives survenaient, IKEA exclurait les entreprises fautives sans délai de sa chaîne d’approvisionnement.  
 
Approvisionnement en bois chez IKEA
IKEA s’approvisionne en bois dans plus de 50 pays différents. Plus de la moitié du bois provient de Suède, de Pologne, d’Italie et de Russie. En Ukraine, IKEA se procure moins de 1% de ses besoins en bois. Toutefois, IKEA est convaincue qu’il vaut la peine d’être présent précisément dans des zones à risque (d’abattage illégal) afin de donner l’exemple d’une gestion forestière responsable et d’exercer une influence positive sur les forêts du monde.  
 
IKEA emploie une équipe mondiale d’environ 40 spécialistes de l’approvisionnement en bois et de la sylviculture. L’équipe s’engage afin que IKEA se procure le bois qu’elle utilise de façon responsable et contribue ainsi au développement d’une meilleure gestion forestière. 
 
Jessica Anderen, CEO d’IKEA Suisse, résume cet engagement : « Chez IKEA, nous sommes convaincus qu’en favorisant une gestion forestière responsable, nous pouvons faire davantage pour les forêts du monde en collaborant avec d’autres. Nous prenons très au sérieux les rapports et les observations des ONG ainsi que des autres parties prenantes. Suite aux récents rapports d’Earthsight, Kassensturz et du Bruno Manser Fonds, nous avons immédiatement réagi. Les enquêtes ont été réalisées en vertu de nos propres directives relatives à l’exploitation forestière, à la fois strictes et exhaustives. » 

À propos du groupe Ingka
Le groupe Ingka (Ingka Holding B.V. et ses filiales contrôlées) est l’un des douze groupes de sociétés qui possèdent et exploitent des magasins IKEA dans le cadre d’accords de franchise avec IKEA Systems B.V. Le groupe Ingka comprend trois domaines d’activités : IKEA Retail, Ingka Investments et Ingka Centres. Avec 374 magasins IKEA dans 30 pays, le groupe Ingka est un partenaire stratégique du système de franchise IKEA. Ces magasins IKEA ont enregistré 839 millions de visites au cours de l’exercice 2019. IKEA.com a enregistré 2,6 milliards de visites. Le groupe Ingka mène ses activités conformément à la vision de IKEA : améliorer le quotidien de nombreuses personnes. Pour ce faire, une large gamme de produits d’aménagement intérieur, à la fois élégants et fonctionnels, est proposée. Les prix sont suffisamment bas pour être abordables pour le plus grand nombre. 

À propos de IKEA Suisse
Le premier magasin IKEA ouvert en dehors de la Scandinavie est celui de Spreitenbach en 1973. Actuellement, IKEA Suisse exploite neuf magasins sur différents sites. Jessica Anderen est CEO de l’entreprise depuis octobre 2019. IKEA Suisse emploie quelque 2800 collaboratrices et collaborateurs et réalise chaque année un chiffre d’affaires d’environ 1,1 milliard de francs.  

PR/Communication Manager de IKEA Suisse

Aurel Hosennen
Müslistrasse 16, 8957 Spreitenbach

Mobile:
+41 79 753 20 73
E-Mail:
aurel.hosennen@ingka.kea.com