IKEA_Sustainability_Report_Switzerland_7.jpg

IKEA Suisse publie son premier rapport interne sur le développement durable

Spreitenbach - 20-4-2022 | Durabilité
En tant qu’entreprise globale, IKEA souhaite atteindre un bilan climatique positif d’ici 2030, tout en maintenant sa croissance. IKEA Suisse fait par conséquent tout son possible pour que le futur de l'entreprise et de l’environnement soit plus sain, plus durable et plus équitable. « Nous sommes fermement convaincus qu’il faut aborder les causes de notre bilan climatique au sein de notre propre chaîne de création de valeur ou en association avec nos client-e-s, fournisseurs et domaines d’approvisionnement », indique Jessica Anderen, CEO et Chief Sustainability Officer de IKEA Suisse. « C’est le seul moyen pour que IKEA devienne, notamment en Suisse, une entreprise entièrement durable. » IKEA Suisse a donc pris la décision de rédiger et de publier son propre rapport sur le développement durable en s’appuyant sur l’engagement de durabilité en Suisse. L’entreprise souhaite y faire figurer ses progrès et mettre également en lumière les domaines qui présentent encore un potentiel à exploiter.

Notion de développement durable au sens large
« En plus de réduire ses propres émissions, IKEA est en mesure de donner des idées aux nombreuses personnes qui sont en contact avec l’entreprise chaque jour pour qu’elles adoptent au quotidien un comportement plus durable », explique Franziska Barmettler, responsable de la durabilité chez IKEA Suisse. « IKEA souhaite proposer à la population suisse de multiples possibilités de vivre de manière plus saine et plus respectueuse de l’environnement, indépendamment du budget de chacune et de chacun. La durabilité doit en effet être accessible à toutes et tous. C’est la raison pour laquelle IKEA cherche sans cesse à élaborer des solutions bonnes à la fois pour les personnes et pour l’environnement, comme le service de rachat « Deuxième vie », les Circular Hubs dans les magasins, une plateforme en ligne pour les meubles d’occasion, et l’élargissement de l’offre de produits alimentaires à base de plantes. »
 
Outre l’empreinte écologique locale, le rapport aborde les avancées en matière d’égalité de traitement, de responsabilité sociale, d’économie circulaire et bien plus encore. Nombreuses sont les personnes à s’être déjà lancées sur la voie d’un futur plus durable, et quelques jalons importants ont déjà été posés, comme les mesures visant une gestion plus raisonnée des ressources ou la réduction des déchets alimentaires. Le premier rapport suisse sur le développement durable de l’enseigne concerne les activités menées au cours de l’exercice 2021.
 
En fixant des objectifs au niveau national, IKEA Suisse soutient les objectifs de durabilité internationaux: toutes les informations relatives aux activités et initiatives internationales figurent dans le Rapport international sur le développement durable et le Rapport du groupe Ingka.
 
L’objectif de baisse de 50% du gaspillage alimentaire déjà atteint
Près du tiers des denrées alimentaires produites et récoltées sur la planète est gaspillé, ce qui entraîne entre 8% et 10% des émissions de gaz à effet de serre mondiales. IKEA s’est donc fixé pour objectif de réduire de 50% d’ici fin 2022 les déchets alimentaires dans la production. Diverses initiatives ont permis de réduire considérablement le volume de gaspillage alimentaire dès 2017. Une réduction de 50% a ensuite été visée sur la base des données de juillet 2021. L’objectif de réduction a commencé à être mis en œuvre dans les magasins suisses en septembre 2021 et cet objectif de réduction de 50% était pleinement atteint fin mars 2022. Durant cette période, 72’800 repas et quelque 125 tonnes d’équivalent CO2 ont ainsi pu être économisés.
 
IKEA Suisse exploite dans chacun de ses 9 magasins un bistro ainsi qu’un restaurant pour les client-e-s, et un autre restaurant pour les collaborateurs-trices. L’Épicerie Suédoise propose elle aussi des aliments et des spécialités d’origine suédoise. Dans tous ses domaines d’activité, IKEA mise sur des solutions écologiques. Le domaine Food ne doit pas déroger à cette règle et chercher à préserver les ressources: à l’horizon 2025, la moitié des plats principaux proposés dans les restaurants et 80% de tous les aliments emballés proposés devront être à base de plantes. Il importe de sensibiliser aussi bien les collaborateurs-trices que la clientèle sur les moyens d’éviter au mieux le gaspillage alimentaire. 
 
Dans le cadre du partenariat avec l’entreprise technologique Winnow, les déchets alimentaires lors de la production chez IKEA sont pesés à l’aide de l’IA et de balances intelligentes, puis mémorisés afin de collecter des données concernant ce qui est gaspillé et les causes de ce gaspillage. Cette mesure innovante est complétée par un programme de formation complet à destination des collaborateurs-trices.
 
Rapport sur le développement durable d’IKEA Suisse
<figure><img alt="" src="/filemanager/contacts/dominique.png" /></figure> <article> <h4>Produits et demandes de visuels</h4> <p>Dominique Lohm, Attach&eacute;e de presse IKEA Suisse<br /> M&uuml;slistrasse 16, 8957 Spreitenbach</p> <dl> <dt>Mobile:</dt> <dd>+41 79 410 23 69</dd> <dt>E-Mail:</dt> <dd><a href="mailto:dominique.lohm@ingka.ikea.com">dominique.lohm@ingka.ikea.com</a></dd> </dl> </article>