_DSC8457_Header_2000x620.jpg

IKEA Suisse lance ses stations de recharge pour voitures électriques

Schweiz - 24-11-2016 | Durabilité
_DSC8457.jpg
_DSC8510.jpg
_DSC8150.jpg

Le développement durable revêt depuis toujours une importance capitale pour IKEA. La mobilité en est l’un des sujets majeurs. Chez IKEA Suisse, le transport de la clientèle et du personnel représente 7 % des émissions de CO2, soit une part non négligeable. Aussi l’entreprise a-t-elle décidé d’installer des stations de recharge pour voitures électriques, permettant aux clientes et aux clients de rendre leur visite en magasin plus écologique. L’approvisionnement en courant est gratuit. 

De l’électricité de source hydraulique certifiée 
IKEA propose d’ores et déjà des stations de recharge gratuites pour voitures électriques dans plus de 120 magasins de 22 pays de par le monde. En Suisse, l’ensemble des neuf magasins en sont équipés depuis début octobre. Les voitures électriques ne produisent pas de CO2. Sont-elles pour cela plus durables que les voitures conventionnelles? Cela dépend entre autres de ce que l’électricité utilisée provient de sources renouvelables ou pas. Les stations de recharge d’IKEA Suisse ne livrent que du courant certifié d’origine hydraulique. 
Lorenz Isler, responsable du développement durable chez IKEA Suisse, en explique les raisons:

«Grâce aux stations de recharge électrique, les clients qui se déplacent en voiture électrique peuvent venir faire leurs achats chez nous et en profiter pour recharger gratuitement leur batterie. C’est une plus-value que nous offrons à notre clientèle et qui nous permet d’être plus accessibles. En même temps, nous contribuons à la réduction des émissions de CO2 du trafic suisse». 

IKEA voit l’avenir dans les voitures électriques 
Un volet de la stratégie de développement durable d’IKEA vise l’indépendance en termes de ressources et d’énergie. Cette démarche est valable à tous les niveaux: pour l’entreprise elle-même, mais aussi pour la clientèle et le personnel. C’est pourquoi IKEA convertit progressivement son parc de véhicules: la «Car Policy» d’IKEA Suisse, récemment remaniée, recommande les voitures électriques. Les magasins sont tenus d’acheter au moins une voiture électrique lors d’une prochaine acquisition. En raison de l’autonomie encore limitée, la deuxième peut encore être une hybride. 

La Norvège mise totalement sur les voitures électriques, la Suisse a du potentiel
En Norvège, toutes les voitures neuves devront être électriques à partir de 2025. Les Norvégiens veulent même imposer une interdiction de vente de véhicules conventionnels à moteur à explosion. En Suisse, le nombre de voitures électriques a connu une augmentation fulgurante ces dernières années, même si elles ne représentent encore que 1 % environ du parc. La Confédération, pour sa part, laisse le développement d’un réseau de stations de recharge électrique à la discrétion des fournisseurs privés. 

Respectueuses de l’environnement et économiques
Les voitures électriques sont certes un peu plus chères à l’achat, notamment en raison du coût élevé de la batterie, mais elles sont plus avantageuses à l’entretien. En Suisse, elles sont exonérées de l’impôt sur les véhicules (4 % de la valeur du véhicule), de l’impôt sur les huiles minérales et même, dans la plupart des cantons (hors AG, AI, SH et SZ), de l’impôt sur les véhicules à moteur. Dans son numéro du 27 avril 2016, le magazine «saldo» a calculé que, pour une distance parcourue de 30’000 kilomètres par an et un amortissement sur 8 ans, une Renault ZOE électrique coûte moins à l’année qu’une Renault CLIO à essence. 

PR Manager IKEA Suisse

Alexander Gligorijevic, Corporate Communications
Müslistrasse 16, 8957 Spreitenbach

Tel:
+41 (0)58 853 36 55
Mobile:
+41 (0)79 387 42 19
E-mail:
alexander.gligorijevic@ikea.com